Vision et orientations nouvelles du RSTi

Le Réseau de Soutien aux Transitionneurs (RST) a été créé à l’initiative du Cercle de Transition Intérieure de l’asbl Réseau Transition (RT) dans le but de rassembler des professionnels de l’accompagnement, de la santé et du bien-être, désireux de se mettre au service des personnes et collectifs en transition. Dès sa création, le RST s’inscrit dans la lignée d’un groupe inspirant né à Totnes, première ville en Transition créée par Rob Hopkins, avec le soutien de Sophy Banks pour la Transition Intérieure.

La communauté des praticiens proches du mouvement de la Transition y a porté d’emblée un vif intérêt puisque ce sont près d’une centaine de personnes qui ont répondu à l’appel et se sont réunies en mars 2019 pour une journée très enthousiasmante de fondation, d’apprentissages, d’expériences et de partages. 

Un cercle de membres bénévoles s’est ensuite constitué pour structurer ce réseau naissant, créer un cadre, développer ses activités, avec l’élan d’accompagner ce mouvement de soutien aux Transitionneurs en conscience, en intelligence collective et gouvernance partagée, ce qui a nécessité temps, patience et ajustements.

En 2020 des séminaires et partages de pratiques furent mis sur pied, de même que le changement de nom en Réseau de Soutien à la Transition Intérieure (RSTI) visant à mieux coller à l’intention et à la nature de ce qui rassemble ses membres. Le travail réflexif d’inclusion a mené à l’aboutissement d’une charte commune et d’un vade mecum d’intervision, permettant ainsi de consolider l’appartenance des membres début 2021.

Pendant ces mois l’asbl Réseau Transition vivait une crise majeure (gouvernance, financière, humaine,…). Les membres du Cercle RSTI ont grandement contribué à l’exercice de refondation du Réseau Transition pour amener entre autres choses une plus grande attention à la Transition Intérieure. Si ce chantier a capté une très grande part des énergies des membres du Cercle RSTI durant la pandémie Covid, cela nous a aussi beaucoup appris. C’est forts de cette expérience que nous continuons à construire ensemble le RSTI sur des bases encore plus solides, notamment en termes de gouvernance et d’esprit de Transition Intérieure.

D’autre part, la pérennité financière de l’asbl RT qui héberge une bonne part des facilités de gestion du RSTI (représentation juridique, informatique, communication, administration bancaire…) n’est, à ce jour, pas garantie.

Tous ces éléments de réalité conduisent les membres du Cercle du RSTI à prendre davantage d’autonomie par rapport à l’asbl RT en conservant néanmoins les valeurs porteuses et les héritages signifiants. Une réflexion de fond est en cours pour définir quels liens de mutualisation le RSTI conserverait avec l’asbl RT pour rester agile et pérenne au sein de l’archipel Transition en Belgique francophone.

Cela nous permet peu à peu de clarifier notre vision autonome ciblée sur l’accompagnement professionnel des personnes en transition intérieure et de dégager nos propres axes stratégiques, qui sont :

  • Mettre en lien nos membres et les empuissancer en développant chez eux des savoir-faire (pratiques…) et savoir-être (posture…) spécifiques aux pratiques d’accompagnement tant individuel que collectif de la TI, pour accompagner les personnes en souffrance par rapport à l’état du monde, pour soutenir les élans des personnes en transition consciente, et les collectifs dans un cheminement inclusif et sain (posture de coopération, intelligence collective, gouvernance partagée, régulation, etc…).
  • Communiquer vers les citoyens au sens large (et plus seulement vers ceux qui se reconnaissent comme “transitionneurs”) pour les sensibiliser à la TI et aux ressources existantes, et favoriser la mise en contact avec nos membres.
  • Sensibiliser à la TI le monde “classique” de l’accompagnement, y compris les réseaux de professionnels de la santé/santé mentale. De cette façon nous œuvrons ensemble à un élargissement systémique de la vision du soin et proposons un accompagnement individuel et/ou collectif qui ne réduit pas à la logique d’une pathologie l’individu singulier et ses difficultés d’adaptation, ni ses groupes d’appartenance à un dysfonctionnement social.

Sur ces bases et orientations plus précises, le Cercle RSTI propose un nouvel élan de déploiement du RSTI et invite chacun de ses membres, outre ses accompagnements individuels, à s’engager activement dans des propositions collectives (partage de pratique entre membres, intervision, ateliers) servant la TI et le changement de cap sociétal radical auquel nous aspirons. Un appel plus challengeant encore sera prochainement diffusé pour rejoindre les abeilles ouvrières du Cercle RSTI. 

Faisons en sorte que notre ruche soit vivante pour butiner partout et polliniser loin.